Bonjour à tous,

On parle de finitions pour les meubles en carton cette semaine ! Krafter est une étape cruciale dans la fabrication.

Si vous me suivez depuis un certain temps, vous savez que je passe beaucoup de temps sur les finitions. J’adore explorer de nouvelles techniques, faire des effets patinés (usé, shabby, brossé, …) avec moulures ou motifs… Mais avant de faire parler sa créativité, il nous faut un support bien préparé. Le carton peut être capricieux, il faut savoir le ménager. Car il peut vite soit gondoler, soit faire apparaître ses cannelures pas toujours gracieuses. 

Si vous vous intéressez à la fabrication de meubles en carton, sachez que j’ai écrit un E-book incluant des vidéos explicatives pour réaliser pas à pas son premier meuble, cliquez ici pour le télécharger.

Alors, pourquoi la pose du papier Kraft est-elle cruciale ? Et comment s’y prend-on ?

Dans cet article, je parle du papier Kraft en rouleau et non du papier Kraft gommé qui se présente en ruban (même s’il est indispensable pour fortifier les angles et les arêtes, laissez-moi un commentaire si vous souhaitez savoir l’utiliser)

Qu’est ce que le papier Kraft

Le rouleau de papier Kraft est généralement brun avec de fines rayures marron foncé. La traduction suédoise de Kraft est « force », on comprend donc que c’est un papier très résistant. Voilà pourquoi les magasins l’utilisent pour emballer des articles fragiles et cassants.

Ce papier respectueux de l’environnement est fait à base de copeau de bois, ce qui facilite sa dégradation une fois dans la nature. Plus précisément, il est fabriqué à partir de bois morts destinés à la fabrication de mobiliers. Il n’y a donc aucun impact négatif sur l’environnement. Ce papier découle d’un travail minutieux consistant à transformer le bois en copeau et ensuite en pâte pour obtenir plus tard une résistance parfaite.

Le papier Kraft est très intéressant pour les meubles en carton, car appliqué sur les façades et les cotés du meuble, il va non seulement unifier (lisser) la surface du meuble, mais il va aussi renforcer toute la structure.

Attention, si le carton est endommagé, cela ne suffira pas à rattraper les dégâts. Le choix du carton est aussi super important. Plus d’info en vidéo ici : choisir son carton.

Le papier Kraft que j’utilise, c’est celui-ci :

Les différents types de finitions

Il existe plusieurs types de finitions, et le papier Kraft n’est pas forcement indispensable dans tous les cas.

.Les meubles en carton bruts = Papier Kraft INDISPENSABLE !

Il se peut qu’on ait utilisé du carton de provenances différentes, du coup, deux cartons qui n’ont pas la même origine peuvent avoir une couleur différente et un aspect différent dû aux cannelures qui sont plus ou moins serrées. Le Papier Kraft permet un rééquilibrage et unifie tout cela. Une seule couleur et un look plus lisse tout en gardant un son authenticité. 

.Le papier fantaisie : envie de couleurs, de fantaisies et de motifs ? Des jolis papiers, il y en a des milliers ! Ici pas besoin de mettre du papier Kraft au préalable. La meilleure option est de choisir du papier népalais en fibre de Lokta, facile à poser. Il existe plein d’autres papiers que vous pouvez aussi utiliser, il faut juste qu’il ne soit pas trop épais, car difficile à manier ou à obtenir des coins (ou rondeur) propre, ni trop fin, il pourrait se déchirer et ruiner ton meuble. Je me fournis chez Éclat de verre, ils ont un large choix et c’est un papier de qualité. Vous obtenez -10% avec le code ELISE10

Explications en vidéo

Comment poser le papier Kraft ?

Tous les papiers se posent de la même manière, mais le papier Kraft a besoin d’une attention un peu plus particulière. Voici la marche à suivre :

1.Couper un morceau légèrement plus large que les dimensions de la façade du meuble (entre 2 à 5 cm de marge), puis un autre pour la face arrière et pour les côtés, on découpe un morceaux moins large que la largeur du meuble, environ 1 cm en moins (pas besoin de recouvrir les niches, sauf si elles restent apparentes). 

2.Le papier doit être mouillé sur la face NON BRILLANTE avant de le poser (il faut bien observer le papier avant de se lancer), il va se détendre et se resserrera au séchage. Sur une grande table je viens avec une éponge et une bassine d’eau froide et mouille très largement le papier. Mon éponge dégouline d’eau !

3.J’encolle la façade du meuble, avec ma colle de farine maison (cliquez ici pour avoir la recette).

4.Je viens poser la partie mouillée sur la façade encollée. Je découpe le papier dans les niches en laissant 2 à 5 cm de marge. Puis j’encolle et rabats les marges dans les niches et sur les côtés du meuble. On procède de la même manière pour la face arrière et on pose les côtés en derniers.

Vous avez envie d’en savoir plus sur les finitions ? Venez apprendre à faire des moulures dans un autre article en cliquant ici.

On reste en contact

Et avant de partir, Inscrivez-vous aux ateliers Carton d’Elise au bas de cette page vous recevrez par mail les ateliers ainsi que les actus du blog. Et suivez-moi sur les réseaux sociaux !

Facebook pour suivre les actus

Youtube pour l’accès à tous mes tutos

Pinterest pour voir mes  inspirations

Et Instagram pour voir mes créations

A très vite!

Elise Boo

PS : Je suis partenaire Amazone ce qui me permet de toucher une petite commission quand vous achetez chez moi, sans augmenter le prix final qui sera payé. Ces commissions permettent un petit complément à ce blog pour offrir autant de contenu gratuitement. Sachez que je ne recommanderai jamais un produit que je n’estime pas sincèrement être un produit de qualité et que je ne recommanderai même pas à ma maman. J’ai une réputation à entretenir, et j’ai à coeur de vous apporter le maximum de valeur ! 

Partager l'article
  •  
  •  
  • 1
  •  
  •  

Vous pouvez également aimer :

1 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :